jeudi 17 juillet 2014

Jolene - Shaïne Cassim


Présentation
 
« Elle me fait un clin d’oeil, je rigole, on se comprend, on se connaît depuis des siècles. On attendait juste de se croiser un soir. Elle pose la main sur mon cou, se mord la lèvre inférieure quand je caresse du pouce les contours de son visage. Mon ventre bat la chamade tellement j’ai envie de l’embrasser. Plus qu’un centimètre avant d’atteindre sa bouche mais tout s’arrête, elle s’écarte. Elle me pousse contre le mur, retire son chapeau et me dit dans un souffle : – Non, le cow-boy, c’est moi. Et c’est elle qui m’embrasse. » Pendant un concert de Ray LaMontagne, Aurélien rencontre Jolene. À part la musique, tout les oppose. Leur relation est explosive. Mais Aurélien s’en moque : avant Jolene, sa vie n’avait pas de sens.

L'École des Loisirs
10,20 €
180 pages

Avis 
          Pour le premier voyage de mon blog, j’ai choisi de vous emmener entre les pages de Jolene, de Shaïne Cassim. Je l’ai découvert grâce à ma très chère poussine du même nom, et ce fut une magnifique découverte. 
          Au début du roman, on découvre Aurélien, un étudiant beau-gosse qui fait craquer toutes les filles mais qui ne s’attachent à aucune. Lui, il préfère s’occuper de son petit frère Armand et s’enivrer dans des concerts. Finalement, cet Aurélien est assez banal… Mais un jour, ses habitudes se retrouvent chamboulées quand il rencontre Rosemarie, une jeune fille un peu paumée, enceinte et jetée à la rue. Elle devient comme sa sœur, il l’aime autant que « Bob Dylan aimait Sara ». J’ai aimé cette Rosemarie, même si elle n’est que secondaire, j’ai aimé cette sœur qui arrive dans la vie d’Aurélien pile au bon moment. 
          Mais la vie d’Aurélien change véritablement le jour où, en plein concert, il rencontre une belle américaine : Jolene. Ah, cette magnifique et mystérieuse Jolene… Aurélien en tombe amoureux, mais ce n’est pas le seul. Moi aussi, j’ai été définitivement charmée par ce petit bout de femme, j’ai aimé ses cheveux, sa musique, ses rires, sa passion, ses colères, ses silences… J’ai aimé ce mystère permanent dont elle s’entoure. Ces personnages, toujours bancals, à l’histoire trouble, à l’âme un peu fêlée me fascineront toujours. 
          Au début, je me suis dis que ce roman n'était "que" une belle, très belle même histoire d’amour adolescente, en résumé une histoire vraiment sympathique, sans plus. Mais ce livre est bien plus que cela, il m’a ému comme aucun livre depuis longtemps et j’en suis ressortie fracassée mais grandie. 
          Amoureux de la musique, amoureux de la vie, amoureux tout court, lisez ce livre court et vous serez changés.

Citations 
• "Il faut jouer comme on respire, mais nous, les musiciens, on ne sait pas vivre comme on joue." 

• " C'est comme si j'avais croisé une sorte de sœur existentielle, une fille radieuse qui repousse la grisaille."

• "Elle rit, c'est une cascade de rires, comme si tous les plus beaux rires du monde étaient réunis dans le sien."

• "Etre amoureux, c'est la plus belle des choses, ça enchante l'âme."

• "Elle me sourit, je suis sûr que je vais l'aimer toute ma vie, elle et moi, ça va être une course au bonheur tout le temps. Jusqu'à ce qu'on le rattrape."


(Parce que oui, je relève toujours beaucoup de citations dans mes livres ou dans les films alors j'ai envie de vous en faire découvrir trois ou cinq à chaque fois.)

A bientôt dans mes nuages.

3 commentaires:

  1. Jolie "première" chronique qui dépeint avec grâce ton amour pour ce livre et pour les livres... encore ! encore ! encore ! ♥

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Iris c'est patatas (avoue je sais que tu sais qui je suis au pire jte mettrai un indice à la fin), en vrai, j'sais pas j'ai vu ton post sur facebook j'me suis dit "waaah elle fait un blog" (en fait pour moi un blog c'est vraiment un truc de folie galère parce que faut pas l'abandonner et faut pas le surmener non plus tu vois aha) MAIS BREF. Donc je suis allée voir, mais en fait, t'écris super bien c'est jouli ça donne envie de le lire. Donc je sais pas si c'est parce que je suis heureuse et je pète la forme que je dis tout ça mdrr mais bon voilà j'avais trop envie de te complimenter là, parce que l'article est frais et leger et c'est bien mon p'tit. Continues sur ce bout de chemin là, et comme m'a dit mon patron aujourd'hui avec l'accent de oncle ben's du riz "YOU WILL LEARN TO DO THAT AND THE CHOLERA IS SWEET LIKE MONSTER" ( nan en fait j'ai compris que jusqu'à that et après le bonhomme il parlait une autre langue peut-être je sais pas troop mdrrrrr )
    PS : Vive les tortues ninja!!!!! Tous mes cours d'Italien sont contaminés, mais bon mais bon. ( ha oui, c'est l'indice n'2)
    Bon si vraiment tu reconnais pas, pense au jus de pomme. (non j'en ai pas consommé, je suis que tu y penses, mais non)
    BISOUS RAGAZZA <3

    RépondreSupprimer
  3. MAIS CHOUI CON JSUIS SUR GOUGEULE ALORS YA MON NOM.
    Oh maggle, je suis pas doué.

    RépondreSupprimer

N'hésitez surtout pas à commentez et aussi à revenir, à bientôt dans mes nuages!